Ouvrir l’avenir…

Avant l’été, nous vous avons invités à raconter ce que vous avez vécu, au long de ces mois de confinement, en lien avec la Chapelle Universitaire Notre Dame de la Paix. Vous en avez tiré quelques enseignements et vous avez exprimé ce que vous souhaitiez pour l’avenir. Vous avez été une trentaine à répondre, femmes et hommes, en couple ou individuel, et nous vous en remercions.

Nous avons relu vos réponses en équipe pastorale. Nous avons fait le point sur l’année passée et sur les raisons d’être de la Chapelle.

C’est la première partie de la relecture que vous retrouvez en cliquant ici.

Pour aller plus loin relisez l’éditorial de la Lettre de la Chapelle du 12 septembre :
Prenons la route ensemble >>>

Et maintenant qu’allons-nous faire ? Quatre pistes.

1. L’Eucharistie au cœur de notre vie communautaire.

2. Chercher Dieu en toutes choses et le servir.

3. Retrouver le fondement universitaire de la Chapelle.

4. La “Lettre de la Chapelle” :
Faire le lien entre les membres de la communauté, avec Namur, l’Église, l’Université et le Monde.

Le 27 Juin dernier, le père Henri Aubert répondait sur RCF Namur aux questions de Grégory Clesse, à propos de l’enquête proposée aux fidèles de la Chapelle Universitaire et de l’avenir de la communauté chrétienne qui s’y rassemble. Ecoutez le podcast >>>

1. L’Eucharistie au cœur de notre vie communautaire

Pour mettre toujours plus l’Eucharistie au centre de nos existences, nous avons senti le besoin de « ré-enchanter » nos célébrations, celles du dimanche comme celles de semaine, en sachant que le rythme du dimanche a été pris il y a quelques années en concertation avec le doyenné de Namur-Centre… Peut-être faudra-t-il revoir le nombre et les heures de nos célébrations.

  • La messe de 10h30 est animée par une petite chorale qui  participe au dynamisme des célébrations.
    Elle doit être étoffée et diversifiée.
    Nous vous invitons à prendre contact avec l’animatrice du chœur :  Marie-Claire Jooris : [email protected] .
  • Des temps pour chanter et apprendre de nouveaux chants seront à nouveau proposés (journées, après-midi, soirées). Ils sont destinés à toute personne qui aime chanter, quelle que soit la messe à laquelle elle participe, favorisant ainsi la connaissance mutuelle des participants aux divers offices.
    Premier rendez-vous pour apprendre et vivre la joie de chanter ensemble :
    dimanche 12 septembre à 14h30.
  • Une partie de notre assemblée, est d’origine africaine. Ne pourrait-on pas imaginer des célébrations au rythme africain, en lien avec l’Institut Lumen Vitae ?
  • Peut-il serait-il souhaitable d’envisager une messe du soir, il n’y en a qu’une seule pour tout Namur à la Cathédrale… Pourquoi pas « une messe qui prend son temps » comme cela se fait ailleurs ?

L’accueil des enfants et des familles

  • Comment allons-nous dynamiser le terreau familial ? Nous ne sommes pas une paroisse et nous ne pouvons pas proposer systématiquement une catéchèse ni les sacrements de l’initiation, sauf de temps en temps pour la première communion.
  • Nous pouvons cependant reprendre dès que ce sera possible l’accueil des enfants…et favoriser l’accueil des familles… Cela contribuera à la vitalité de la chapelle et au rajeunissement de la communauté.
  • Nous recherchons pour cela des personnes, jeunes ou moins jeunes, pour l’accueil des enfants dans la salle Tibériade adjacente à la chapelle, pendant les célébrations.

Les homélies et leur diffusion

Les avis sont partagés...

  • Faut-il réduire le nombre des jésuites qui donnent les homélies (actuellement ils sont une douzaine), et garantir ainsi une plus grande cohérence de dimanche en dimanche, ou bien au contraire maintenir ce qui se fait pour manifester la diversité et la richesse des expressions ? Nous penchons plutôt dans ce sens.
  • Pendant le confinement, nous avons filmé et diffusé les homélies chaque dimanche sur youtube. Avec l’été nous avons cessé de le faire et nous ne pensons pas reprendre à l’automne, car l’investissement est lourd. Est-ce une bonne décision ?
  • Nous garderons la diffusion du texte sur le site internet de la Chapelle.
    La diffusion des homélies dominicales permet d’atteindre les personnes qui éprouvent certaines difficultés de déplacement. Mais surtout cela permet de les relire après la célébration et d’approfondir le goût de la Parole de Dieu.

La messe en semaine

Pour un certain nombre la possibilité de participer en semaine à la messe de 7h15, avant d’aller au travail, et bien sûr aussi à la messe de 12h est une chance. Évidemment nous poursuivrons.

 

2. Chercher Dieu en toutes choses et le servir

C’est sur ce terrain que nous avons à inventer et imaginer des choses nouvelles.

Vous avez souhaité des temps de prière commune, de lecture commentée de l’Ecriture, des partages d’évangile, des catéchèses d’adulte, des accompagnements de couples et de familles… Il serait bon que des activités plus anciennes soient reprises et redynamisées.

  • Les messes festives de semaine (pour les grandes fêtes de l’Église tombant en semaine et les fêtes de saints de la Compagnie de Jésus et de l’Église universelle).
  • Nous reprendrons les repas communautaires à l’occasion de tel ou tel moment ou fête de l’année…
  • Les temps de présentation et d’échanges de livres.
  • Il nous est demandé de relancer les « semaines de prière accompagnée ».
  • Faut-il proposer les laudes ou les vêpres l’une ou l’autre fois en semaine ?
  • L’accueil spirituel et la permanence pour les confessions sont liés actuellement à l’eucharistie du midi en semaine (11h-12h).
  • Nous envisageons de compléter par un autre horaire, plus adapté à ceux qui travaillent, par exemple de 17 à 18h.
  • Par ailleurs, nous reprendrons certainement l’expérience des « heures musicales » à certains temps forts liturgiques.

3. Retrouver le fondement “Universitaire” de la Chapelle

Nous souhaitons tous que la Chapelle Universitaire porte effectivement son nom ! Actuellement elle est bien située au cœur de l’université mais elle ne reflète pas totalement cette réalité. Où sont les professeurs ? Où sont les étudiants ? Quel lien y-a-t-il avec l’aumônerie universitaire ?

  • Jusqu’à présent, il y a la messe au cœur de l’Université chaque premier jeudi du mois à 12h. Nous poursuivrons dans ce sens.
  • Nous devons intensifier les liens entre la Chapelle et l’Université, mais aussi avec l’Institut Lumen Vitae. Inviter de temps en temps un professeur ou un chercheur de l’Université pour faire une conférence. Annoncer davantage ce que l’Université et Lumen Vitae font et qui est susceptible d’intéresser les fidèles de la Chapelle.
  • Une pastorale des jeunes adultes doit être renforcée pour faire la transition entre l’aumônerie et la Chapelle. Proposer une messe dominicale adaptée aux étudiants rentrant de week-end et aux jeunes professionnels ?

4. Faire le lien : La Lettre de la Chapelle

Vous avez apprécié la Lettre de la Chapelle ! et nous vous remercions pour vos encouragements.

Nous pensons poursuivre mais nous ne savons pas encore si nous le ferons hebdomadairement (dans ce cas ce sera simplifié) ou si ce sera plus épisodiquement, mensuellement ou…

Elle gardera son quadruple objectif :

  • la méditation des lectures du dimanche,
  • les informations sur la vie de la Chapelle,
  • quelques informations significatives et ciblées sur Namur, l’Eglise, la société et l’UNamur,
  • quelques pistes pour avancer dans la réflexion : conférences, lectures, rendez-vous…

Une affiche et un exemplaire papier seront diffusés de manière complémentaire pour ceux qui n’ont pas internet.

Évidemment cette lettre n’a de sens que dans la mesure où elle est réellement l’expression d’une véritable dynamique de la Communauté et où elle fait le lien entre toutes et tous.

Et maintenant…

A partir de toute cette réflexion, nous avons commencé à mettre eu point des propositions pour la nouvelle année, dès septembre après la rupture de l’été. Un calendrier commence à prendre forme.

Retrouvez toutes ces propositions en cliquant ici >>>

Nous avons besoin de vous ! >>>