Carême 2024
Regarder le monde, des germes d’espérance

  1. Les temps forts du Carême

  2. Le carême de Partage

  3. Le Carême de Prière

Regarder le monde, que Dieu veut sauver, des signes d’espérance

Dans la « méditation de l’Incarnation » (Exercices Spirituels de saint Ignace, n°102 à 109), saint Ignace de Loyola invite à contempler « les trois personnes divines regardant toute la surface ou la sphère de l’univers, remplie d’hommes ». Elles constatent combien cette humanité souffre de toutes sortes de maux et qu’elle va « dans le mur », comme on dit aujourd’hui. Elles décident d’envoyer le Fils pour lui redonner la Vie. Nous ferons mémoire de ce mystère tout au long du Carême. Ce chemin conduira à la Résurrection, signe de la Vie redonnée.

Nous sommes invités, de dimanche en dimanche, dans la dynamique de cette méditation, à regarder le monde que le Père veut sauver et à voir des signes de l’Incarnation du Fils en toute vie à éveiller, développer et protéger. Nous pourrons y découvrir des germes d’espérance au cœur de cette société malade qui est la nôtre.

Nous avons pris contacts avec des personnes qui ont choisi de soigner les plaies de ce monde déboussolé qui souffre et peine. Nous les avons invitées à témoigner à partir de leur engagement, en lien avec le thème développé par la Parole de Dieu, chaque dimanche de Carême, en racontant ce qu’elles font pour soulager ou faire reculer la misère de l’homme.

La démarche pénitentielle et la prière universelle seront inspirées par leur intervention qui fera écho à l’Evangile et à l’homélie du jour.

C’est le parcours que nous vous proposons au long de ces quarante jours. Il nous mobilisera pour mettre en œuvre le Carême de Partage, près de chez nous, auprès de ceux qui sont dans le besoin, et en RD Congo, aux côtés des paysans et paysannes congolais, destinataires de la Campagne d’Entraide et Fraternité

Prier, jeûner, partager…
L’espérance nous fera marcher sur la route de Pâques.

L’Équipe d’Animation Pastorale de la Chapelle